Un métier au cœur de la ville

« Le travail, c’est la santé ! » 

Les colocs sont heureux d’avoir un emploi au coeur de la ville de Dinard. Ce n’est pas toujours facile certes, mais c’est source de bonheur que d’avoir l’occasion de se rendre utile, de mettre son charisme et ses compétences au service des autres ! 

 

Vianney-Marie travaille au Castelbrac 9 heures par semaine. Il écrit des cartes de bienvenu aux « convives » (alias clients) de l’hôtel. Il fait de l’épluchage en cuisine. Et il fait du service en salle, au bar de l’hôtel.

Ce qu’en dit Sophie, sa directrice : « Dans l’établissement, c’est une belle présence. Ça fait du bien de faire du bien au gens. On se sent bien et il nous fait du bien. On a la tête dans le guidon au quotidien. Il permet de nous faire prendre une bouffée d’oxygène. C’est du temps, mais ça nous fait du  bien. C’est plutôt super. On baisse la cadence quand on est avec lui… »

 

 

Grégoire travaille à l’Institut Solacroup 8 heures par semaine, et aide au service des repas et à l’entretien des chambres et des espaces.

Ce qu’en dit Catherine, sa directrice : « Avoir un salarié ou un collègue comme Grégoire, ça demande d’être encore plus à l’écoute et de faire attention à lui. On est bien conscients que pour lui, c’est une belle opportunité. Et en même temps, c’est une belle opportunité et une belle expérience pour nous aussi. Personnellement, je suis fière de l’avoir avec nous, dans notre équipe, et de lui offrir ce CDI ».

Ce qu’en dit Yasmine, sa collègue : « Sa présence me fait beaucoup réfléchir. C’est quelqu’un qui veut travailler. Il vient au travail avec le sourire. Il sait se donner à fond. Je le donne souvent en exemple à mes enfants. Je leur dis que pour Grégoire, malgré le fait que la vie n’est pas toujours facile pour lui du fait de son handicap, il est courageux au travail ». 

 

 

Nicolas travaille 10 heures par semaine à la Médiathèque de Dinard et gère en particulier les retours des livres, leur nettoyage et leur étiquetage.

Ce qu’en dit Evelyne, sa directrice  : « Nicolas fait aujourd’hui vraiment partie de l’équipe. On le considère comme un membre à part entière. On ne le considère pas différemment. Même si on fait attention avec lui à expliquer les choses de façon claire et précise, il est un collègue comme un autre, utile à son poste et intégré dans l’équipe ».

Ce qu’en dit Marine, sa collègue : « C’est une richesse pour moi de travailler avec Nicolas. Sa présence nous amène à relativiser certaines choses ou certaines difficultés. Ce qui est marquant, c’est qu’il est toujours heureux de tout ».

 

Thomas-Bénigne travaille au Foyer-Logement du quartier. Il participe à la plonge en cuisine, à la mise du couvert en salle, à la distribution des plateau-repas et du linge propre aux résidents de l’établissement.

Ce qu’en dit Nicole, sa collègue : « Thomas-Bénigne est heureux au travail. C’est frappant. Il arrive toujours de bonne humeur. Il aime bien blaguer. Il a une belle façon de montrer qu’il est dans la joie. Et sa joie est contagieuse dans l’équipe ».

DONS